La revendication d’une hausse des rentes AVS bénéficie d’un large soutien au sein de la population. Les votant(e)s, en particulier dans les cantons latins, ont en effet fortement appuyé l’initiative syndicale. L’AVS a pourtant été dénigrée pendant des années. L’initiative AVSplus est la première étape en direction de rentes AVS plus élevées.

Les opposant(e)s à AVSplus ont toutefois réussi, en menant une campagne fondée sur la peur, à attiser l’insécurité et à semer le doute sur la possibilité de financer la hausse de 10 % des rentes. Ils ont non seulement décrié l’AVS, mais aussi dressé de manière irresponsable les jeunes contre les aîné(e)s.
Et pourtant, les rentes du 2e pilier n’ont jamais autant été mises sous pression en raison des taux d’intérêt historiquement bas. A cela s’ajoute un coût de la vie toujours plus élevé, notamment en raison des hausses massives des primes-maladie. L’AVS offre cependant un rapport coût/prestations imbattable pour garantir la situation des retraité(e)s.

Ce fait doit absolument être pris en considération dans le débat sur « Prévoyance vieillesse 2020 ». Les baisses de rentes, ainsi que les pertes de pouvoir d’achat doivent absolument être compensées. Le Conseil des États a montré la voie à suivre sur ce point dans le cadre de cette réforme des retraites.
L’« Alliance pour une AVS forte » suivra de près les délibérations sur « Prévoyance vieillesse 2020 » et s’engagera énergiquement pour le maintien du niveau actuel des rentes via l’AVS. Le relèvement de l’âge de la retraite et toute autre dégradation seront combattus.

Renseignements :

  • Paul Rechsteiner, président de l’USS, 079 277 61 31
  • Doris Bianchi, secrétaire dirigeante de l’USS, 076 564 67 67
  • Michela Bovolenta, secrétaire centrale du SSP, 079 647 72 83
  • Aldo Ferrari, membre du comité directeur d’Unia, 079 247 73 92
  • Christian Levrat, président du PSS, 079 240 75 57
  • Regula Rytz, présidente des Verts, 079 708 52 34
  • Thomas Zimmermann, responsable de la communication de l’USS, 079 249 59 74