Que veut l’initiative AVSplus?

Une fois à la retraite, les rentes AVS et celles des caisses de pension devraient permettre de maintenir son niveau de vie antérieur de manière appropriée. C’est ce qui est inscrit dans la Constitution. Mais pour cela, il faut augmenter les rentes AVS. Car les années dorées des caisses de pension sont terminées, les taux d’intérêt et les taux de conversion baissent depuis des années.

AVSplus apporte une augmentation de 10% des rentes. Cette hausse est valable pour toutes les rentes actuelles et futures. Cela signifie en moyenne 200 francs par mois de plus pour les personnes vivant seules et 350 francs pour les couples.

Nous pouvons nous permettre cette hausse des rentes AVS. Elle coûte 4,2 milliards de francs par an. Cela représente 0,8% de cotisation salariale (à savoir 0,4% payé par l’employeur et 0,4% par l’employé-e). C’est tout à fait supportable, du fait aussi que les cotisations salariales n’ont plus été relevées depuis 40 ans (8,4% du salaire). Contrairement aux cotisations au deuxième pilier qui ont constamment augmenté et qui s’élevaient en moyenne à 18% en 2014. La légère hausse des cotisations AVS est aussi judicieuse car elle aboutit immédiatement à une élévation substantielle des rentes. Le rapport qualité/prestations est aussi bien meilleur dans l’AVS : si on voulait atteindre la même élévation de rente avec le 2e pilier ou un 3e pilier privé, il faudrait mettre beaucoup plus d’argent de côté.